Glossaire Optique


Acétate ou acétate de cellulose : matière plastique à la fois souple et robuste utilisée pour fabriquer des montures de lunettes de qualité.
 

Accommodation : capacité physiologique de l’œil à faire la mise au point, c’est-à-dire à voir net un objet proche. L’accommodation est due au cristallin, qui se déforme et offre une image nette en vision de près. La capacité accommodative diminue naturellement avec l’âge, on parle de presbytie.

 

Anti-rayures ou durci : vernis déposé sur les verres en matière organique pour les protéger des rayures du quotidien.

 

Anti-reflets : vernis multicouche déposé sur les verres en matière organique ou matière minérale afin d’augmenter leur transparence. Le traitement anti-reflets augmente le confort de vision face aux lumières artificielles fortes : écrans, ordinateurs, phares de voiture…

 

Astigmatisme : défaut de la vision souvent du à une déformation de la cornée. Ce défaut donne une vision trouble des détails en vision de loin comme en vision de près. Il gène notamment pour la lecture et le travail de précision (ordinateur, conduite…).

 

Cristallin : lentille située à l’intérieur de l’œil, qui en accommodant permet à l’œil non presbyte de faire la mise au point.

 

Cataracte : opacification du cristallin, liée en grande partie à une exposition prolongée aux ultras-violets. La cataracte rend la vision floue et laiteuse, cette affection ne peut être traitée que par une opération chirurgicale.

 

Centrage : mise en correspondance des demi-écarts pupillaires et du centre optique des verres lors de la fabrication des lunettes. Le centrage garantit le confort visuel.

 

Contactologie : domaine de l’ophtalmologie qui traite des lentilles et des lentilles de contact. La gamme des lentilles de contact est aujourd’hui très variée. En complément des lunettes elles corrigent la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie et même la presbytie.

 

Cornée : partie antérieure de l’œil, et première lentille de l’œil. La cornée participe au processus de la vision.

 

Ecart pupillaire : distance séparant les deux pupilles. En optique-lunetterie, on mesure les demi-écarts pupillaires, distance qui sépare le milieu du nez et chaque pupille. Cette donnée en millimètres permet le centrage des verres, c’est-à-dire la correspondance du centre optique du verre avec la pupille.

 

Flex : système de ressort incorporé dans la branche, qui assouplit la manipulation et amortit l’ouverture de branche.

 

Hypermétropie : défaut de la vision entrainant la formation de l’image derrière la rétine. Le sujet jeune peut parvenir à compenser son défaut en accommodant, ce qui devient plus difficile lorsqu’il devient presbyte.

 

Indice de réfraction : caractéristique du verre qui dépend de la nature du matériau. L’indice de réfraction de base est 1,50. En augmentant l’indice du verre, pour une même correction, on obtient un verre plus fin.

 

Myopie : défaut de la vision entrainant la formation de l’image en avant de la rétine. La myopie est pénalisante de loin mais offre une vision de près confortable à tout âge lorsqu’elle n’est pas trop forte.

 

Photochromique : traitement permettant aux verres de foncer lorsqu’ils sont exposés aux ultra-violets. Les verres photochromiques sont donc clairs à l’intérieur et se teintent en extérieur, sous forte luminosité.

 

Polarisant : traitement qui élimine les rayons réfléchis à la verticale par les surfaces planes. Proposé sur des verres teintés, le traitement polarisant améliore le confort en mer ou en conduite notamment.

 

Progressif : verre destiné aux presbytes, qui offre une vision nette à toutes distances : de loin, en vision intermédiaire et de près.

 

Presbytie : vieillissement naturel du cristallin qui perd sa capacité à se déformer et à faire la mise au point. Le sujet presbyte éprouve des difficultés à accommoder, ce qui se traduit notamment par une gêne en vision de près.

 

Rétine : partie sensible de l’œil tapissée de cellules nerveuses (cônes et bâtonnets) qui transforme l’image formée par l’œil en influx nerveux, transmis par le nerf optique.

 

Teinte de verres   la teinte des verres est  un procédé qui permet de renforcer les verres des lunettes de soleil contre les rayons UV du soleil.

 

Titane : matière à la fois très résistante et très légère, utilisée pour la fabrication des montures.

 

Ultra-violets : rayons invisibles émis par le soleil. Les ultra-violets (UV A) et les (UV B) peuvent entrainer des lésions de la rétine, détériorer la cornée et entrainer un vieillissement prématuré du cristallin (cataracte) .

 

Verre minéral : réalisé à base de silice, le verre minéral est relativement lourd, casse en cas de choc mais difficilement rayable. En France, le verre minéral représente 5% des verres vendus.

 

Verre organique : réalisé à base de résine, le verre organique est léger, résiste très bien aux chocs mais reste sensible aux rayures, d’où la préconisation d’un traitement durci. Le verre organique représente en France 95% des verres vendus.





© Copyright Luxview SAS 2009 - 2014 - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et paramétrer les cookies.