HAPPYMAG

L'actualité de l'optique et de la santé :
lunettes de vue, lunettes de soleil et lentilles de contact

Opticien pas cher
Santé

Mieux comprendre les troubles visuels

Schéma bâtonnets et cônes

Avancées en matière de greffe cellulaire

30 avril 2012

Nous vous avions présenté brièvement quelques techniques médicales qui permettraient de vaincre la cécité d’ici 2025. Voici deux avancées basées sur la greffe de cellules, toujours aussi encourageantes.

 

La greffe de photorécepteurs

 

Nos yeux sont constitués de cellules diverses, ayant des fonctions différentes. Les « bâtonnets » ou photorécepteurs sont dédiés à la vision nocturne tandis que les cônes permettent la vision diurne. Des chercheurs de l’Institut d’ophtalmologie de l’University College de Londres ont réussi à greffer des bâtonnets à des souris aveugles la nuit et ainsi leur rendre la vision nocturne.

Procédé

 

Les bâtonnets ne peuvent pas être greffés directement. Des « précurseurs de bâtonnets » sont prélevés chez le souriceau, entre 4 et 8 jours après sa naissance. Ces cellules non déterminées sont alors injectées derrière la rétine des adultes et vont se développer en créant un lien avec le circuit neuronal des autres bâtonnets, qui ne fonctionnent pas.

 

Résultats

 

Les résultats sont spectaculaires : les souris réagissent aux stimuli visuels et peuvent se déplacer dans des labyrinthes très peu éclairés, où elles ne pouvaient absolument pas se repérer avant l’opération. Pourtant, la quantité de bâtonnets implantée est minime comparé au nombre naturellement présent dans la rétine.

 

Une technique loin d’être adaptable à l’homme

Culture cellulaire

Toutefois, ces expériences ont été faites sur des souris sans dégénérescence de l’œil, mais avec une dysfonction des bâtonnets à la naissance, donc pour l’instant cette technique n’est pas viable pour la DMLA. Le second bémol est dans la méthode utilisée : pour appliquer cette technique à l’homme, il faudrait prélever des cellules sur un fœtus humain dans son deuxième trimestre de croissance, ce qui est irréalisable pour des raisons éthiques.

 

Les chercheurs se penchent vers une autre technique, celle de la reprogrammation de cellules pour les amener au stade des précurseurs de bâtonnets. C’est la technique qu’emploie une autre équipe de chercheurs française.

 

L’autogreffe pour soigner la cécité

 

L’équipe de l’hôpital Edouard-Herriot du CHU de Lyon ont utilisé la thérapie cellulaire à base de cellules buccales pour 26 interventions visant à améliorer la qualité de vie de patients dont la cornée était très abîmée, et qui ne pouvaient pas bénéficier de greffe de cornée.

 

Procédé

 

Tout d’abord, une biopsie est effectuée dans la bouche pour prélever des cellules. Elles sont mises en culture pendant quelques semaines pour acquérir des propriétés de cellules rétiniennes. Cette culture se fait sur un film qui permettra de déposer directement la couche de cellules sur la rétine.

 

Reprogrammation cellulaire

Principe de la reprogrammation cellulaire (cliquer pour agrandir)

 

Résultats

 

Sur 14 patients à la vision basse, 11 ont gagné fortement en acuité visuelle. Sur 9 patients presque aveugles, 6 ont également connu de très bons résultats, grâce à une greffe de la cornée supplémentaire.

Cette technique ne nécessite pas de chirurgie, mais le principal avantage est l’autogreffe : moins de risque de rejet et le problème éthique n’a pas lieu étant donné que le prélèvement ne se fait pas sur des embryons humains.

 

Les chercheurs avancent pas à pas mais les techniques s’améliorent de jour en jour. En combinant les différents procédés, l’espoir de voir la cécité vaincue en 2025 est de plus en plus grand.

2 réponses à Avancées en matière de greffe cellulaire

  1. jm dit :

    bonjour, j ai 43ans, suite aun avc de l oeil droit je suis borgne, cones et batonnes sont foutus,peut on espere un jour,une greffe?

    • Catherine dit :

      Bonjour Jean-Marc, nous sommes simplement opticien, nous pouvons vous conseiller sur les verres et les montures, mais en ce qui concerne les questions d’ordre médical un ophtalmologue est seul compétent à vous répondre. Bien à vous.

| Suivez nous sur
les réseaux sociaux

| Rechercher dans le blog









HAPPYMAG

© Copyright Luxview SAS 2009 - 2016 - Tous droits réservés.