HAPPYMAG

L'actualité de l'optique et de la santé :
lunettes de vue, lunettes de soleil et lentilles de contact

Opticien pas cher
Santé

Mieux comprendre les troubles visuels

operation oeil laser

Le laser face aux lunettes et autres lentilles

7 juillet 2011

Il y a quelques années encore, les opérations en cas de déficit visuel étaient très mal connues du grand public. Prise en charge, problèmes post-opératoires ou encore choix du chirurgien, de nombreuses personnes se posent ces questions en envisageant une opération de la vue.

Une opération devenue courante

 

Bien loin des débuts chirurgicaux en matière de déficit visuel où le patient partait totalement à l’inconnu, la science a fait de grandes avancées et ce type de chirurgie est devenu relativement courant. Même si le risque existe comme pour toute chirurgie, le but est principalement de supprimer le déficit visuel pour ne plus porter de lunettes ou de lentilles. D’une extrême précision, plus de 100 000 patients font confiance à cette technique chaque année. Que l’on souffre de myopie, d’hypermétropie, de presbytie ou encore d’astigmatisme, le laser est la réponse à ce problème. Les chirurgies de la vision vont même plus loin que la simple correction d’un déficit visuel puisque cataractes, glaucomes et kératocônes peuvent également être soignés.

 

Quelque soit le problème de vue, l’opération consiste à modifier la courbure de la cornée. A noter tout de même que l’opération de la myopie est la chirurgie de la vision la plus pratiquée en France. Elle représente 90% des cas de patients opérés dans le cadre d’un problème de vue. Les personnes atteintes de cette déficience peuvent alors choisir entre le port de lunettes de vue ou le port de lentilles de contact mais la chirurgie est dorénavant une véritable option pour le patient.

 

Les différentes techniques

opération de la vision par le laser Après en avoir longuement discuté avec votre ophtalmologiste et une fois que votre vue a atteint sa maturité (à savoir que sa croissance est terminée), une simple visite préopératoire chez un chirurgien vous permettra de savoir si vous êtes opérable.

Forme de la cornée, tension oculaire, fond de l’œil ou encore topographie cornéenne sont autant d’éléments indispensables au bilan pré-opératoire. Si celui-ci est positif, tous les détails de l’opération vous seront alors expliqués.

 

Pour des raisons pratiques ou esthétiques, la chirurgie de la vue se fait grâce au laser et une chirurgie (appelée « réfractive ») selon différentes techniques, mais également grâce à une nouvelle méthode et de minuscules implants. Cette technique des implants intra-oculaires est plus particulièrement destinée aux personnes ayant une importante myopie ou hypermetropie mais également aux personnes atteintes de presbytie.

 

Pratiquées sous anesthésies locales, toutes ces interventions sont quasiment indolores notamment grâce à des collyres anesthésiants. La technique du Lasik est actuellement la plus utilisée. Cette méthode, considérée comme l’une des plus maîtrisées, ne dure que 15 minutes pour les deux yeux.

 

Des précautions à prendre après l’opération

 

Peu d’effets secondaires sont notables suite à ces interventions. Retrouvant la vue deux heures après l’intervention, le patient peut quitter la clinique dans la journée. Des contraintes légères sont tout de même imposées les jours suivants l’opération puisque le patient ne doit pas pratiquer de sport afin de ne pas polluer l’oeil de sueur. Il doit également se protéger de la lumière et porter des lunettes de soleil pour ne pas exciter l’oeil. Enfin comme pour toute opération chirurgicale, il faut tout de même noter que des risques sont présents dans 1% des cas opérés avec des possibilités une sécheresse lacrymale ou des petits troubles de la vision nocturne.

En terme de prix, l’opération peut varier du simple au triple. Selon que votre problème de vue soit reconnu comme nécessitant une intervention chirurgicale ou non, votre mutuelle peut éventuellement couvrir les frais grâce à votre forfait optique. Il faut compter en moyenne 1600 euros pour de petites myopies mais le total peut rapidement monter jusque 3000 euros selon votre problème de vue. En revanche, il faut savoir que beaucoup de cabinets privés proposent cette intervention mais tous ne sont pas reconnus par l’état. N’hésitez donc pas à bien vous renseigner sur les chirurgies, les techniques mais également les mutuelles afin d’être le mieux préparé.

| Suivez nous sur
les réseaux sociaux

| Rechercher dans le blog









HAPPYMAG

© Copyright Luxview SAS 2009 - 2014 - Tous droits réservés.