Faut-il acheter ses lunettes sur le Net ?


Choix étendu, prix particulièrement attractifs... La vente de verres et de lunettes en ligne permet de faire des économies, et même de se faire rembourser tout à fait normalement. À l'heure où tout augmente, c'est une bonne nouvelle pour le consommateur... à condition qu'il soit averti !



Les lunettes, ça coûte très cher et plus encore si les verres sont amincis,antireflets ou s'ils foncent au soleil. Pour réduire la facture, une solution existe aujourd'hui, c'est l'achat en ligne. Une vente autorisée, à condition qu'elle soit réalisée par un opticien-lunetier détenteur d'un diplôme d'État, précise la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Ainsi, il est possible de trouver des lunettes complètes (monture + verres) à partir de 39 € (verres unifocaux) et de 69 € (verres progressifs). Il faut compter environ 30 € en plus pour des verres amincis ou pour un traitement antireflets et 40 € pour des verres photochromiques, soit 100€ en plus pour les trois traitements. Avec une monture de marquera note sera plus élevée mais bien moindre qu'un prix moyen en magasin, soit respectivement 300 et 600 €. Des prix qui devraient finir par baisser, puisque le développement de la vente en ligne ne peut que contribuer à faire jouer la concurrence. « C'est l'avantage d'Internet, affirme Marc Adamowicz et fondateur du site happyview.fr, l'affichage des prix est forcément transparent. Ce qui ne peut que contribuer à rendre accessible ce produit de santé au plus grand nombre. »


Que peut-on choisir?

Sur la Toile, rien de plus facile que de comparer les prix. Et de trouver la paire de lunettes rêvée à un prix accessible. Mais aussi garder sa monture et ne changer que les verres. Pour choisir, certains sites proposent même de télécharger sa photo, puis de sélectionner une monture. Mieux, le site happyview.fr offre même un service d'essayage à domicile. Pour passer commande, il suffit d'avoir sa dernière prescription de lunettes à portée de main pour remplir les cases sans se tromper, puis d'imprimer son devis et de valider sa commande.


Sont-elles remboursées?

Tous les opticiens étant autorisés à faire une feuille de soins, le remboursement des lunettes est possible. Sous réserve, précise la Caisse nationale d'assurance-maladie, que L'avis de l'assuré dispose d'une prescription médicale qu'il envoie au site, que les produits fournis aient un marquage CE et qu'il ait la possibilité de renvoyer ses lunettes si elles ne sont pas adaptées. Le site délivre une facture et une feuille de soins que l'assuré envoie ensuite à la Sécurité sociale, puis à sa complémentaire santé. l'Assurance-maladie peut délivrer aussi à un opticien diplôme un numéro d'identifiant pour fournir des produits d'optique sur Internet.


Que faire en attendant

la nouvelle réglementation? D'abord prendre le temps de visiter les sites afin de sélectionner ceux qui offrent les meilleures conditions (voir notre encadré ci-dessous) mais également un système de paiement sécurisé. Au moment du règlement en ligne, un « s » doit apparaître au début de l'adresse Internet sur le préfixe http (https ://nomdusite...).Surtout ne pas oublier de lire toutes les conditions de vente, en particulier le droit de rétractation. Il doit toujours être possible de retourner ses lunettes et d'être rembourse si elles ne conviennent pas. « Chez Happyview, précise Marc Adamowicz, nous proposons des verres progressifs un peu moins techniques avec lesquels le cerveau s'adapte plus facilement. Du coup, notre taux de retour semble plus faible qu'en magasin traditionnel. »Quant au défaut de centrage, le risque est réduit sur certains sites de vente en ligne comme Easy-verres (le site fondé par Jean Polier, dont le réseau comporte près de 700 magasins), qui propose un forfait pour le montage et le contrôle dans un magasin partenaire. « L'avantage, affirmet- il, c'est que le client peut choisir ses montures en fonction des verres, les faire ensuite ajuster à sa morphologie afin de bénéficier d'un centrage parfait des verres, ce qui dépend aussi de la façon dont la monture tombe sur le visage. » Certains sites de vente de lunettes complètes (Simplyoptic ou Happyview) ont des magasins partenaires, ce qui permet le contrôle a posteriori du montage et de profiter du service après-vente D'autres encore, comme optic-sergent.com,proposent de faire réaliser le montage des verres par l'un de ses opticiens partenaires.


Dans quel cas faut-il redoubler de vigilance ?

Les adultes qui présentent un défaut de vision complexe ou qui nécessitent une forte correction,les enfants, quel que soit leur défaut, et les personnes qui ne sont pas à l'aise avec Internet, devront continuer à se servir en magasin ! Ce qui n'empêche pas d'en voir plusieurs, sans oublier les opticiens mutualistes, de comparer les devis et de faire jouer la concurrence, quitte à demander une ristourne à son opticien habituel.



Info : Bien acheter ses produits de santé en ligne

  • Vérifier l'identité du marchand, sa nationalité et sa qualité de professionnel de santé. En France, l'opticien-luietier est un professionnel de santé à caractère commercial. Une profession réglementée, qui a le monopole de la délivrance des produits d'optique à visée correctrice.
  • Éviter les sites qui ne donnent pas d'adresse postale, ni de numéro de téléphone.
  • Vérifier que le dispositif medical est marque CE (c'est-à-dire respectant les exigences de sécurité prévues par les directives européennes).
  • Privilégier les professionnels de santé français.

Pour en savoir plus : www.foruminternet.org/particuliers/fiches-pratiques/consommateurs/produits-desante-en-lignel/p>

Etude d'AGNES BODECHON



Le 05 Septembre 2011
Top Santé

©Copyright Luxview SAS 2009 - 2014 - Tous droits réservés.





© Copyright Luxview SAS 2009 - 2014 - Tous droits réservés.




Contactez nos opticiens du lundi au vendredi de 9h à 20h 09 809 810 09 
Coût d'un appel local

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres
adaptées à vos centres d'intérêts. En savoir plus et paramétrer les cookies.