Qu'est ce qu'un verre progressif ?

 

Un verre progressif est un type de verre correcteur spécialement conçu pour la presbytie. En effet, un presbyte exige une correction de plus en plus importante à mesure que l’objet observé se rapproche.

 

Un verre progressif, dont son nom, présente une correction progressive sur la surface du verre. Partant du constat avéré que plus l’objet est éloigné, plus on regarde vers le haut (panneau, paysage), et plus l’objet est proche, plus on regarde vers le bas (journal, bijou) ; sur un progressif, la zone de correction située en haut sera quasiment nulle, tandis que la zone de correction correspondant à la partie basse sera très forte.

Composition d'un verre progressif

 

Ce procédé révolutionnaire a été mis en point par Bernard Maintenaz en 1951 ; l’exemplaire originel sera mis en vente en 1959 sous le nom de « Varilux », première marque officielle à commercialiser des verres progressifs. On comprend pourquoi la fabrication a duré presque une décennie, face à l’incroyable complexité de conception d’un verre progressif.

 

Le processus de fabrication, qui se fait usine, comporte plusieurs étapes, et se plie à deux techniques : la technique classique et la technique dite « free-forme », ou surface digitale, prisée par les fabricants haut de gamme. Grâce à la technique Free forme, les verres progressifs peuvent aujourd’hui être personnalisés. Ils sont spécifiquement taillés selon les besoins optiques du client et ses particularités : écart pupillaire, centrage, distance entre le verre et l’œil… Bien sûr, le sur-mesure a un coût !





© Copyright Luxview SAS 2009 - 2014 - Tous droits réservés.




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres
adaptées à vos centres d'intérêts. En savoir plus et paramétrer les cookies.