En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et paramétrer les cookies.


Quelles lunettes sur ordinateur ?

\"\"
En quelques années, l’ordinateur est devenu un outil indispensable et incontournable.
Le développement d’internet aidant, nous passons nos journées devant nos écrans, aussi bien au bureau qu’à la maison. Nous sollicitons tellement la vision de près et la vision intermédiaire que le port de lunettes devient souvent nécessaire, même lorsque l’on ne souffre pas de défauts de vision importants (myopie, hypermétropie ou astigmatisme).
La concentration requise, la luminosité de l’écran et sa proximité fatiguent rapidement les yeux. Cet effort peut entraîner des migraines, des rougeurs oculaires et même parfois une vision double. En effet, sur écran, l’œil accommode en permanence afin de faire le point, il s’assèche également du fait d'une fréquence de clignement plus faible ce qui peut générer un inconfort certain chez les porteurs de lentilles.


Sur ordinateur, l’opticien et l’ophtalmologue recommandent des pauses toutes les deux heures. L'ophtalmologue peut également prescrire des lunettes même de faible correction. La prescription doit être récente et corriger parfaitement la vision. Un très léger astigmatisme, non pénalisant en vision de loin ou en lecture, peut suffire à fatiguer l’œil. Dans le cas où des lunettes sont prescrites, la luminosité de l’écran peut être adoucie par un traitement antireflet. L’antireflet augmente la transparence du verre et atténue les reflets créés par les lumières agressives telles que les néons, les phares de voiture et bien entendu les écrans d’ordinateur.

Certains fabricants ont conçu des verres spécialement pour l’ordinateur, tel que le verre Antifatigue d’Essilor. Ce type de verre adapte en fait le principe du verre progressif à l’usage des non-presbytes. D’un coût relativement important, les verres Antifatigue n’ont pas connu l’essor des verres progressifs, dont le succès s’explique en partie par la généralisation du travail sur écran. Le verre progressif apparait en fait comme la seule solution confortable en vision intermédiaire.
A terme, le perfectionnement des écrans soulagera peut être notre vision si souvent sollicitée. A moins que le développement des lunettes à réalité augmentée ne relègue nos écrans plats au vestiaire.
 


Contactez-nous

Vos questions

Voir la liste de toutes les questions
News et bon plans Happyview

Félicitations ! Vous faites partie de la communauté HAPPYVIEW! Nous souhaiterions mieux vous connaître pour pouvoir vous faire plaisir.

Quelle est votre date de naissance ?

Votre civilité ?