09 809 810 09
coût d’un appel local
Numéro non surtaxé 9H à 20H
Lundi au vendredi

Jeux Olympiques Vancouver 2010 : les lunettes des sportifs

LES VISIERES EN POLYCARBONATE POUR LE HOCKEY SUR GLACE

 
Sidney Crosby - Team Canada
 
Les Jeux Olympiques de Vancouver se sont terminés en apothéose pour le Canada, avec le sacre de l’équipe nationale de Hockey sur glace. Au terme d’un match opposant les frères ennemis d’Amérique du Nord : Canada-USA, le prodige canadien Sidney Crosby a finalement fait triompher son équipe en inscrivant le but en or durant les prolongations.

Ce sport très physique met à rude épreuve les hockeyeurs, tout comme leur équipement. Des normes très précises déterminent la résistance des protections, notamment des visières. Il ne s’agit pas de s’équiper de simples lunettes! Les visières des casques des joueurs sont en polycarbonate, un matériau également utilisé pour fabriquer des verres de vue. La visière doit protéger des UV et des lumières agressives des néons. Elle ne doit pas pénaliser la vision et ne présenter aucune aberration de surface. Si elle ne casse pas, elle doit par ailleurs résister aux rayures. Elle est donc traitée contre les rayures comme le sont les verres de nos lunettes. Les visières haut de gamme, de marque Oakley ou Bauer sont traitées anti buée, ce qui n’est pas un luxe lorsque l’on pratique un sport de glace aussi intense!

Le seul élément que ces visières hyper sophistiquées ne prévoient pas est la correction visuelle. Impossible de porter des lunettes de vue sous le casque pour des problèmes de sécurité. Les lentilles feront donc également partie de l'équipement du hockeyeur s’il souffre de myopie, d’hypermétropie ou d’astigmatisme.



 
 

 

LES MASQUES SOLAIRES DES SNOWBOARDERS AUX JO

 
snowboarder équipé d
snowboarder équipé d
Les deux médaillés français aux Jeux Olympiques de Vancouver, Déborah Anthoniaz en Argent et Tony Ramoin en Bronze, ont mis le snowboardcross à l’honneur. Ce sport de glisse très spectaculaire est devenue discipline olympique aux Jeux de Turin en 2006. Les snowboarders s’élancent dans un parcours bosselés mélant tremplins et virages relevés. La difficulté technique du tracé et la vitesse exposent les athlètes à de nombreux risques de chutes.

Afin de protéger les yeux du vent, du soleil, et d’éventuels chocs, de simples lunettes de soleil ne suffisent pas! Les snowboarders s’équipent donc de casques et de masques solaires. Les masques sont conçus pour protéger de la réverbération du soleil sur la neige, comme le feraient des lunettes de soleil. Ils sont profilés pour une bonne prise au vent et dotés de perforations pour l’aération. Les écrans de ces masques professionnels sont conçus en matière extrêmement résistante et sont disponibles dans plusieurs coloris. En cas de temps couvert ou de neige, des écrans de couleurs jaunes ou orangés apportent du contraste, et une meilleure vision des reliefs de la piste. Le fabricant de lunettes Oakley, spécialisé dans les lunettes de sport, propose d’ailleurs une gamme de masques de snowboard très sophistiqués. Le choix des couleurs d'écran et des montures est très large. La solidité et la sophistication des masques de snowboard répond à la précision dont font preuve les compétiteurs. 

Le masque solaire, cette drôle de lunette, devient donc synonyme de performance et dans le cas du snowboard de spectaculaire. 
 
 
 
 

LES LUNETTES DE SIMON AMMAN AUX ENCHERES

 
Simon Amman et ses lunettes de soleil Carrera
Simon Amman et ses lunettes de soleil Carrera
Le 13 février 2010, le sauteur à ski Simon Amman a décroché sa 4ème médaille d’or aux J.O. de Vancouver, devenant ainsi le Suisse le plus titré des jeux olympiques. Le sportif surnommé Harry Potter, à cause de son allure juvénile et de sa tenue lors de la remise des médailles aux J.O. de Salt Lake City en 2002. Simon Amman portait alors des lunettes rondes et le long manteau de couleur argentée de l'équipe suisse. Qu’elles sont rondes ou solaires, les lunettes de Simon Amman sont, tout comme lui, entrées dans la légende.

Une légende désormais accessible sur Ebay, puisque le sportif a décidé de mettre la lunette Carrera qu’il portait le jour de son saut record aux enchères. Toute l’équipe olympique suisse présente à Vancouver s’associe à l’événement, chaque athlète helvète offrant l'un de ses accesoires fétiches. Le produit de cette vente sera reversé au bénéfice de l’association de l’Aide Sportive Suisse. 

Le 25 février, l’enchère des lunettes de Simon Amman s’élevait à 2700 euros (4000 francs suisses).